Réussir son isolation phonique

Isolation phoniqueQuoi de plus désagréable n’est-ce pas que d’entendre le chien du voisin aboyer, ou encore subir les bruits incessants des va-et-vient des voitures, notamment si on habite au bord d’une route. La meilleure solution pour remédier à ces pollutions sonores reste une bonne isolation phonique.

Pourquoi une isolation phonique est nécessaire ?

Tout comme vous ne supportez pas les bruits incommodants qui proviennent de vos voisins, pensez que vos tohu-bohus indisposent également votre voisinage. Machine à laver, imprimante, sonnerie de téléphone, aspirateur, eau qui coule, télévision, bébé qui pleure, chaine hi-fi à fond… Les sons et les bruits sont omniprésents dans notre quotidien quel que soit le lieu où nous nous trouvons. Il arrive souvent alors qu’à dose massive, ceux-ci finissent pas nous irriter et nous énerver. Eh oui, même chez nous, dans nos maisons, nous ne sommes pas à l’abri, sauf si notre lieu d’habitation bénéficie d’une bonne isolation phonique. Depuis janvier 1996, la nouvelle réglementation acoustique française ou la NRA, vient justement de publier une loi qui réglemente l’isolation phonique de tous les lieux d’habitation. En effet, une bonne isolation phonique est désormais une obligation pour les propriétaires de bien immobilier.

Comment réussir son isolation phonique ?

Avant toute chose, il est important de savoir que si le son arrive à circuler librement dans une pièce, c’est par voie aérienne, ou encore par l’intermédiaire d’élément solide qui transforme en vibrations les bruits. Le but d’une isolation phonique est donc d’empêcher que les pollutions extérieures ou intérieures, sonores contaminent l’environnement. Nombreux éléments d’une pièce seront alors à tenir en compte comme : les fenêtres, les portes, le plancher, le plafond, le vitrage, les murs, les cloisons… Mais ces travaux d’isolation phonique ne pourront pas être entrepris si vous ne faites pas au préalable un petit diagnostic sur la provenance des bruits. Pour ce faire, vous devez faire appel à un acousticien qui lui sera à même de vous conseiller par la suite les parties de la maison qui nécessitent une isolation phonique. Pour ce qui est de l’isolant acoustique à utiliser, vous avez le choix entre la laine de verre et la fibre de bois.

Qu’en est-il de l’isolation thermique ?

Appartement, villa, pavillon, studio ou encore duplex… sur un lieu d’habitation, l’isolation phonique va toujours de pair avec l’isolation thermique. Tout comme la phonique, l’isolation thermique est aussi très réglementée et donc obligatoire depuis 2006. Avant d’entreprendre des travaux dans ce sens, il est fortement recommandé de faire un Diagnostique de Performance Energétique ou DPE du lieu d’habitation. Le saviez-vous que si vous maison est bien isolée thermiquement, vous faite une économie d’énergie très conséquente et réduirait donc de manière très intéressante vos dépenses liées au chauffage ? Ce sont souvent les murs qui souffrent dans la majorité des cas d’une mauvaise isolation thermique, mais si votre bien immobilier abrite un comble, vérifiez aussi de ce côté-là, car selon des études menées, 30 % des énergies gaspillées et des déperditions thermiques proviennent du comble. Le but principal d’une isolation thermique, c’est de rendre une maison étanche à l’air.