Poser un parquet flottant

Pose parquet flottantApprécié pour son caractère isolant, résistant et facile à poser, le parquet flottant investit de plus en plus les maisons. Les adeptes du « do it yourself » se tournent quasiment tous vers ce type de revêtement pour la simple raison que la pose parquet flottant ne nécessite pas la maîtrise de techniques compliquées. Une bonne dose de volonté et quelques notions en bricolage et le tour est joué.

La préparation du support

Comme tous travaux de bricolage, la pose parquet flottant doit commencer par la préparation du support. Il est recommandé d’acheter le parquet flottant 48 heures avant la pose. Le stocker horizontalement dans une pièce sèche, sur une surface plane. Veiller à n’ouvrir les paquets qu’au moment de la pose. Il faut commencer par définir le sens de la pose. Celui-ci doit suivre le sens de la lumière ou encore celui de la longueur de la pièce. Une fois le sens de la pose déterminé, préparer le support. La première condition pour que la pose parquet flottant se déroule correctement est de veiller au plan du support. A noter que le parquet flottant peut être posé sur du carrelage, de la moquette, une salle en béton, etc. Il faut que la surface soit plane, saine, sèche et propre. S’il le faut, corriger les irrégularités par un ragréage ou par la pose d’un film de polyane pour éviter les éventuelles remontées d’humidité.

La pose parquet flottant

Il est important de commencer la pose parquet flottant par la définition de l’endroit de la pièce où il faut poser la première lame. Le mieux est de choisir un mur qui comporte le minimum d’irrégularités. C’est le côté rainure qui doit être appuyé contre le mur. Toutefois, veiller à laisser entre le mur et la lame un espace de 8 à 10 mm pour pouvoir y insérer des cales à intervalle de 30 cm chacune. Les cales faciliteront la pose, mais permettront également d’offrir un espace de dilatation aux lames et de poser les plinthes plus tard. Il faut avoir une première rangée bien rectiligne même si le mur n’est pas droit. La pose ne diffère pas que le parquet flottant utilise de la colle ou un système de clips auto-bloquants. Dans les deux cas, il faut entamer une nouvelle rangée avec la chute de la précédente. Taper légèrement avec un marteau pour un parfait emboitement. Le décalage des joints doit être égal au double de la largeur de la lame.

Les découpes

Lors de la pose parquet flottant, il peut y avoir des irrégularités sur le sol. Il faut alors maîtriser l’art de la découpe. Les découpes difficiles peuvent être réalisées avec une scie sauteuse électrique munie d’une lame fine ou stratifiée. Pour un maximum de précision et pour éviter les éventuels accidents, il faut travailler sur un établi stable et commencer par le côté rainure. Il faut utiliser un carton pour les découpes difficiles. Celui-ci permettra de faire un gabarit. Présenter celui-ci sur la lame et faire la découpe en veillant à laisser quelques millimètres de plus pour une éventuelle dilatation du parquet flottant.